Commission scolaire des Chênes - Maillon Janvier 2015 - page 1

VOL. 14 NO.1 • JANVIER 2015
Réuni en séance extraordinaire le mardi, 9 décembre,
le conseil des commissaires de la Commission scolaire
des Chênes a entériné la proposition du conseil d’éta-
blissement de l’institution que l’on désignait, à ce jour,
sous le vocable « École C », laquelle est érigée sur la
rue Victorin, dans le secteur Saint-Charles.
Il faudra dorénavant parler de L’ÉCOLE DU SENTIER.
Cette suggestion a reçu l’aval unanime du conseil au
terme d’un processus rigoureux mené par le milieu
concerné. En effet, le conseil d’établissement (CÉ) de
l’école a entrepris, en octobre dernier, une consultation
publique pour donner une identité à son établissement.
Beaucoup de suggestions
De nombreuses suggestions ont été soumises. Dans un
premier temps, le conseil d’établissement en a retenu
trois, en vue d’un choix final. Les trois « suggestions
finalistes » ont été présentées au personnel et aux
élèves de l’école, afin de déterminer celle qui allait se
démarquer.
«
Nous avions établi des critères bien précis qui nous ont
guidés dans notre processus de sélection. En outre, le nom
devait refléter la réalité du milieu, être représentatif de
la région et favoriser un sentiment d’appartenance. Il faut
rappeler qu’il est question ici d’une école qui offre un pro-
gramme d’éducation internationale (PEI), ce qui laisse sous-
entendre une sensibilité à l’ouverture sur le monde, au milieu
de vie et à l’environnement,
» explique la directrice de
l’établissement, M
me
Anny Fréchette.
Le fait que l’école soit située au cœur d’un développement
domiciliaire, bordé d’une forêt et de pistes propices aux
promenades a également été pris en considération, il
va sans dire.
«
Tous ces éléments ont fait en sorte que l’appellation
« école du Sentier » s’est démarquée. L’école du Sentier se
distinguera donc par la proximité géographique d’un magni-
fique sentier cyclable, par sa référence poétique, par le par-
cours qu’entreprennent ses jeunes occupants,
» a pour sa
part fait valoir la présidente du CÉ, M
me
Martine Pichette,
résumant ainsi fort bien les raisons invoquées par les
citoyens consultés.
Troisième « nouvelle » école,
troisième moment historique
Comme le stipulent les règles qui gouvernent la com-
mission scolaire à cet égard, ce nom a été soumis à
Bonne année 2015!
« L’école C » a désormais une identité bien à elle
L’école du Sentier :
Un milieu de vie ouvert sur le monde et sensible à son environnement
l’approbation de la Commission de toponymie du
Québec, du ministère de l’Éducation, du Loisir et du
Sport, ainsi qu’à la consultation du comité de parents
de la commission scolaire.
«
Il y a lieu de féliciter le conseil d’établissement et tous les
intervenants concernés pour la rigueur démontrée tout au
long de la démarche qui a mené au choix de ce nom. Avec la
« naissance » de l’école du Sentier, nous vivons, en quelque
sorte, un autre moment historique, après l’inauguration
des écoles aux Quatre-Vents, en 2011-2012, et à l’Orée-
des-Bois, en 2012-2013. Notre nouvelle école a son nom et
cela doit maintenant être souligné et célébré
», a pour sa
part indiqué le président de la commission scolaire,
M. Jean-François Houle.
Celui-ci fut, faut-il le rappeler, un ardent défenseur
et promoteur de ce projet à l’époque où il agissait à
titre de commissaire de la circonscription concernée. La
construction de l’école du Sentier a finalement su rallier
la collectivité du secteur Saint-Charles.
Puisqu’il est maintenant question de célébrer, notons
que cela sera fait en bonne et due forme dans les mois
qui viennent, alors que l’École du Sentier sera officiel-
lement inaugurée.
1 2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,...12
Powered by FlippingBook